• Chapitre 7 (partie 1)

    Arcane ne dormit que peu, cette nuit là. Ses camarades de chambre avaient parlé toute la nuit de la Consécration qui arrivait, et de leur nouveau Totem qu’elles devaient présenter à cette occasion. Aucune d’elle ne révéla quel animal les avait choisi, mais elles prirent un malin plaisir à le dévoiler à demi-mot dès qu’elles le pouvaient. La jeune Initiée s’était retourné dans tous les sens, avait rebordé son lit plusieurs fois, s’était enfouie la tête dans les oreillers. Rien n’y faisait. Il lui avait été impossible de dormir. « Si Astelle avait été là, elle les aurait fait taire, au moins » s’était-elle dit plusieurs fois en observant le lit vide de sa camarade.

    C’est un petit peu après sept heures qu’Arcane se leva, et prit un malin plaisir à faire le plus de bruit possible tout en s’apprêtant. Elle enfila sa tunique bleue, noua ses cheveux blancs en leur habituel chignon bas, attrapa son livre de chevet, et sorti de la chambre en claquant la porte. Une fois de plus, elle faillit trébucher sur le chat du dortoir, mais se retint de justesse sur une table en verre très étroite qui faisait l’angle. Elle lâcha un juron de mécontentement et le dégagea du bout du pied.

    Les couloirs n’étaient pas aussi vides que d’habitude, quelques Initiés et jeunes Mécènes s’y promenaient, profitant de leur matinée de libre. Dans le cloître on pouvait voir qu’un superbe soleil séchait la pelouse de sa rosée. Le temps était chaud et humide, chose extraordinaire qui balaya la mauvaise humeur d’Arcane très rapidement. Elle hésita à aller s’allonger dans l’herbe, mais quelques personnes avaient eu la même idée, et elle désirait être seule pour lire. Par la petite arche qui donnait sur les jardins en contrebas, elle put voir qu’eux aussi  étaient occupés par bon nombre d’Initiés.

    Elle prit à gauche et enjamba les marches de pierres quatre à quatre jusqu’au chemin de ronde. D’ici elle pouvait voir toute la cour, ainsi que les jardins et l'orangeraie qui s'étendait jusqu'au château royal. Les cuisines n’étaient qu’à quelques mètres, et l’odeur lui parvint aux narines. Impossible de se concentrer avec une fumet pareil. Elle longea le chemin pendant quelques minutes, appréciant la chaleur du soleil sur ses épaules et sur sa tête, puis descendit enfin par l’escalier extérieur. Là se trouvait une petite cours fleurie, où plusieurs statues étaient exposées. Elles étaient toutes vielles, rouillées et recouvertes de lierre. Si bien qu’on ne voyait plus réellement ce qu’elles représentaient. Il n’y avait pas beaucoup de soleil dans cette petite cours, mais au moins elle pourrait être tranquille. Ce spectacle de sculptures et de dalles mortuaires en ruine n’attrayait personne, il était depuis longtemps à l’abandon et peu de gens penseraient à s’y arrêter pour profiter de ce beau temps. Arcane s’allongea sur un banc qui était partiellement éclairé par le soleil et entama sa lecture avec un soupir de soulagement.

    Après un bon quart d'heure de paisible silence, un léger bruit de feuilles se fit entendre derrière elle. Elle tourna la tête mais ne vit rien. Quelques secondes plus tard, le craquement d'une brindille la fit se lever. Il ne s'agissait sûrement de rien, mais cette ambiance lugubre de statues et de pierres en ruines ne faisait rien pour la rassurer. Arcane se sentait observée. Elle quitta son banc et se mit en quête de trouver la provenance du bruit. Peut-être n'était-ce qu'un petit animal qui passait par là, mais elle préférait en être sûre. Elle ne serait pas tranquille tant qu'elle n'en aurait  pas le cœur net.

    Elle contourna une grande dalle de pierre, où une statue à genoux montrait ses poings liés par une corde. Derrière celle-ci, Arcane découvrit un jeune homme accroupit près d'une dalle. Il balayait de la main les inscriptions gravées dessus, et ne sembla pas remarquer l'arrivée de la jeune fille. Elle remarqua ses cheveux gris et sa peau sombre, et comprit rapidement qu'il s'agissait du Prince Alunir. Une envie soudaine de troubler sa quiétude vint à elle, mais elle la repoussa et resta à l'observer. Elle était bien trop curieuse de savoir ce qu'il faisait dans cette partie oubliée du bâtiment papal. Le jeune homme était absorbé par les écrits qu'il venait de dépoussiérer, il les notait consciencieusement dans un petit livret qu'il portait autour du cou.

    Après quelques minutes Arcane décida qu'il était temps d'aller le voir. Elle s'approcha en se raclant la gorge, et le Prince se retourna vers elle.

    « Belle matinée, mon Prince. Comment allez-vous ? »

    De toute évidence, le jeune homme semblait surpris de la voir. Elle remarqua également que c'était la première fois qu'il la regardait dans les yeux. Comme s'il la voyait réellement, alors qu’auparavant elle avait l'impression de faire partie du décor à chaque fois qu'elle le croisait. Il se releva lentement et ferma son livret, qu'il enfoui sous sa chemise.

    « Qu'est-ce que tu fais là ? » Demanda-t-il avec des yeux grands comme des soucoupes.

    « Je pourrais vous poser la même question. »

    Il jeta un regard furtif à la dalle qu'il détaillait quelques secondes plus tôt mais ne dit rien. Devant l'absence de réponse, Arcane leva son livre de chevet sous ses yeux.

    « Je suis venue lire. J'espérais être tranquille. »

    Le Prince parut se détendre. Il arrêta de la regarder dans les yeux pour poser son regard sur la statue derrière elle. Et ainsi, Arcane se sentit à nouveau disparaître. Elle comprit qu'elle avait perdu son attention, et qu'il lui fallait vite la regagner. Elle se souvint alors des paroles de la Reine, et de son conseil à propos de la passion du Prince pour l'Histoire Ametienne.

    « J-je vois que vous vous intéressez à cet endroit, c'est... peu commun. Seuls quelques personnes connaissent l'existence de ce lieu et s'y arrêtent. Vous aimez les vieilles choses, mon Prince ? »

    Le garçon ne répondit pas, mais son regard se figea, comme si elle avait réussi à piquer sa curiosité. Machinalement, il posa sa main sur la dalle. Arcane frissonna de joie, elle avait enfin réussi à retenir son attention. Elle continua sur sa lancée.

    « Cet endroit est très vieux, que venez-vous chercher ici ? Est-ce cette tombe en particulier qui vous intéresse ? »

    A l'évocation de la pierre, il retira sa main se tourna vers celle-ci pour l'observer.

    « Pas exactement... A vrai dire, je cherche une dalle mortuaire bien précise. Mais impossible de mettre la main dessus. » murmura t-il tandis que son regard scrutait les autres tombes autour de lui.

    « Peut-être puis-je vous aider ? Je connais très bien le bâtiment papal et ses alentours. »

    Il sembla hésiter, puis l'interrogea du regard, comme s'il ne la croyait pas réellement.

    « Je suis la meilleure Initiée de l'Ordre depuis des décennies. Faites-moi confiance, je connais tout sur le bout des doigts. »

    Il se pinça les lèvres puis posa enfin sa question.

    « Très bien... Alors dis-moi, quel est cet endroit ? » il tendit les bras autour de lui pour montrer l'ensemble de statues et de tombes.

    Arcane ouvrit la bouche, prête à répondre avec une assurance peu commune, mais elle se rendit compte qu'elle n'en avait aucune idée. Pour elle et comme pour tout le monde ici, il s'agissait simplement d'un coin du bâtiment avec des statues en ruines. Personne ne s'était jamais demandé ce qu'il était, ni ce qu'il faisait là. Elle referma la bouche, pantoise.

    Le Prince parut s'agacer.

    « Alors dis-moi au moins à qui sont ces tombes ? Les noms sont illisibles, hormis les dates on ne peut rien décrypter ! »

    « Je... Je n'en sais fichtre rien. Sûrement des membres de L'Ordre, non ? »

    Le Prince donna un coup de pied rageur dans un pilier et s'en alla en marmonnant furieusement. Arcane courut à sa suite et agrippa son bras. Il se retourna vers elle et se dégagea

    Partager via GmailGoogle Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :